Kenya: Le KEMRI met en garde contre une quatrième vague de Covid-19 à partir de la mi-juillet

Les experts du KEMRI prévoient également que le début d'une quatrième vague est imminent dans la région côtière et le comté de Nairobi, ajoutant que "L'endroit le plus probable où la demande de services de santé dépassera la capacité est dans la région de Nyanza/ouest".

La variante hautement transmissible détectée pour la première fois en Inde prend maintenant le pas sur la variante Alpha dans le pays

RPRESS Nairobi, 2 julio 2021 (MAP), L’Institut de recherche médicale du Kenya (KEMRI) a mis en garde contre une quatrième vague de la Covid-19, alimentée par la variante Delta hautement infectieuse, qui risque de frapper éventuellement le pays à partir de la mi-juillet.

La variante hautement transmissible détectée pour la première fois en Inde prend maintenant le pas sur la variante Alpha dans le pays et aurait alimenté la troisième vague, en particulier dans les régions de l’Ouest et de Nyanza, avertit le KEMRI. Selon l’Institut de recherche, le séquençage génomique a été réalisé à partir de données allant de novembre 2020 à début juin 2021 à partir d’échantillons séquencés au Kemri-Wellcome Trust, dont 677 des comtés de la côte, 114 de Nairobi, 143 de Nyanza/Western et 104 d’autres comtés.

Les experts du KEMRI prévoient également que le début d’une quatrième vague est imminent dans la région côtière et le comté de Nairobi, ajoutant que «L’endroit le plus probable où la demande de services de santé dépassera la capacité est dans la région de Nyanza/ouest».

Le directeur général par intérim de la Santé, Patrick Amoth, a déclaré jeudi que le ministère évaluait toujours les données collectées pour déterminer si le pays devrait connaitre une quatrième vague.